A cœur ouvert : « le développement personnel »

J’ai toujours été attirée par le développement personnel, la psychologie et la spiritualité. Je pense qu’il y a des clés essentielles à partager dans le parcours d’une vie pour tendre au bonheur. Il suffit parfois de petites choses simples qui rendent la vie plus agréable…♥

Je me suis nourrie pendant diverses années de bouquins et de ma propre expérience pour comprendre les choses et je vais en parler un peu plus loin. Nous passons tous par des périodes plus ou moins délicates dans notre vie et chacun à sa manière de les surmonter. Le bonheur s’apprend, c’est un mode de vie, un mode de pensées, c’est ce que j’ai compris bien plus tard, il n’y a pas de fatalité.

Je vais essayer de faire un court article en regroupant quelques grosses lignes car si je m’écoutais, je vous en parlerais pendant des pages et des pages.

Mais qu’est-ce que le développement personnel, comment apprendre à saisir les bons moments, savoir s’écouter et quelles sont les clés au quotidien qui peuvent aider à apporter une touche de bonheur ?

C’est un sujet délicat auquel chacun a sa manière de voir les choses, de voir la vie. Nous ne serons pas à certains moments en adéquation car c’est très personnel selon son expérience. Je tiens juste à partager « ma vision » et je vous invite à faire de même car c’est comme ça que l’on grandit, en ayant une certaine ouverture d’esprit. Nous ne sommes pas dans le jugement mais dans le partage. Je ne suis ni thérapeute, ni coach, je vous partage simplement mon expérience et je ne suis personne pour donner des conseils. Personne ne peut donner de réponses aux questions que vous vous posez, seulement vous même.

♥-Développement personnel ◊ Apprendre à jouer avec ses cartes

De manière simple, c’est un ensemble de pensées, de méthodes qui visent à améliorer au quotidien la connaissance de soi. On peut l’utiliser pour valoriser notre qualité de vie, valoriser nos compétences, nos aspirations, nos rêves et/ou améliorer sa confiance en soi, passer plus sereinement des étapes difficiles.

Il peut s’agir d’un travail personnel ou relationnel mais le but étant de transformer des attitudes ou des pensées négatives en pensées positives.

J’ai longtemps travaillé sur la question, j’en ai fait l’expérience et je suis aussi aidée par une coach de vie-psychologue-sophrologue certifiée qui m’apprend à me connaitre un peu plus, un peu mieux.

Le but est simplement de trouver un certain équilibre pour être en accord avec soi-même. Remplacer des comportements et des visions automatiques de nos expériences par des exercices au quotidien.

Il ne faut pas croire que c’est simple car nous découvrons au fur et à mesure que nous avons des choses enfouies et je pense que ce travail est un vrai pacte envers soi-même pour être heureux.

Aristote l’avait bien résumé : « Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections ».

Revenir à la simplicité, accepter de ne pas être toujours plus, se poser les bonnes questions. Même dans une période de souffrance, accepter les émotions, accepter la vie telle qu’elle est. Nous n’avons pas de pouvoir sur les éléments extérieurs mais nous pouvons changer les choses si nous changeons notre vision et si nous arrêtons de vouloir toujours tout changer.

Nous avons les clés en nous, mais il faut puiser dans notre intérieur pour accepter un état et le comprendre. La seule réponse je pense, vient du cœur et l’intuition y joue une grande part. Nous savons exactement ce qui est bon pour nous, il faut juste s’écouter un peu plus.

Si aujourd’hui je suis à même d’en parler, et de le partager à cœur ouvert, en parlant de ma vie privée, c’est que je suis passée par des phases délicates ayant d’une part une sœur handicapée mentale, mon père qui a développé un Alzheimer et ma mère qui est passée par un cancer du sein entraînant une chimiothérapie, avec tous les symptômes qui s’en suit.

« Je me considère quand même épargnée par certaines choses parce-que j’ai peut-être entamée jeune et seule une thérapie en lisant énormément, ce qui m’a amené à voir les choses autrement. D’autres souffrent de la perte de leur proches, d’un manque d’attention, d’une non reconnaissance etc, moi ils sont là, bien présents, même si avec l’Alzheimer, la personne est physiquement bien présente mais j’ai quand même perdu mentalement mon père depuis de nombreuses années. »

Je souhaite signifier en dévoilant cette partie de moi que nous pouvons juste essayer de voir la vie du bon côté, avancer avec ses démons, les accepter et les travailler. Ils nous rendent plus forts de jour en jour. C’est pour cela que je préfère expliquer de manière transparente les étapes par lesquelles je suis passée dans ma vie, pour vous montrer qu’elle n’a pas toujours été rose et que ça n’a pas été une ligne droite non plus. Nous n’avons pas d’autres choix que d’accepter. Je suis en perpétuelle remise en question et j’ai longtemps cherché un équilibre pour voir les choses différemment.

Si j’en viens à cette conclusion c’est parce-qu’une partie vient aussi de la loi de l’attraction que j’exerce depuis plusieurs années inconsciemment et sciemment depuis que j’y ai travaillé dessus.

♥-La loi de l’attraction ◊ « Vous attirez ce que vous êtes »

C’est le fait d’attirer ce que vous êtes, ce que vous dégagez. Avec des émotions positives nous attirons du positif, avec du négatif, nous attirons du négatif.

Alors attention, car effectivement cela fonctionne mais la positivité vient après que nous avons accepté nos émotions. Si l’énergie de lutte n’est pas passée, nous ne pouvons pas attirer du positif.

Une émotion quelle qu’elle soit est un signal (haine, tristesse). Ce signal va permettre de savoir où nous devons mettre le doigt, l’accent pour changer ça. Une émotion particulière vient réveiller quelque chose en nous et il ne faut pas lutter mais bien au contraire être attentif à ces signes.

L’erreur quand nous n’allons pas bien c’est de vouloir contrer les émotions et de vouloir tout de suite aller bien, de sauter des étapes et d’occulter cet état car c’est très fatiguant.

J’ai pensé étant plus jeune qu’en essayant d’oublier des passages difficiles de la vie, de les ranger dans un tiroir au plus vite m’aiderais à affronter les aléas sans encombres. J’ai toujours montré que je savais au mieux surmonter les étapes et que je les prenais du bon côté. Or, j’en ai fait l’expérience et avec un peu plus de maturité et de recul, accepter de « ne pas être bien » à un moment donné, est aussi chose compliquée. On se force souvent à aller mieux, on se dit que l’on va se ruser soi-même mais le cerveau enregistre et cela peut sortir plus tard et frapper plus fort.

Chacun à sa manière de gérer ses émotions, pour ma part ce dont m’a fait prendre conscience ma coach c’est que je dissimulais mes émotions avec l’humour. Je me suis crée une armure, l’armure du second degré, c’est à dire prendre toutes les situations les plus graves en toute légèreté. Force ou faiblesse ? Les deux. Mais je n’ai pas accueilli mes états émotionnels qui sont ressorties bien plus tard…
« Accueillir » cette faiblesse c’est vraiment le mot pour y faire face, se laisser porter pour pouvoir s’en extraire au mieux et plus rapidement.

Si une émotion n’est pas exprimée, elle est gravée. Et si elle se grave, c’est ce qui provoque des désordres psychiques ou physiques, des maladies : mal à dire…(tout est dans ce mot).

La loi de l’attraction est un énergie que l’on dégage. Nos pensées sont énergies. Ce n’est pas la pensée positive en tant que telle qui va nous guérir mais l’énergie qu’elle engendre pour nous permettre de matérialiser la guérison. Il s’agit simplement d’harmonie et d’équilibre. Cela peut-être très subtile. Il faut s’avoir s’écouter un peu plus, un peu mieux.

Du point de vue énergétique c’est l’alignement avec soi-même, or souvent nous tentons de nous aligner avec autrui. Cela demande de vivre pleinement le moment présent. Si l’on se focalise sur le manque, l’absence, alors les émotions sont dominées par le pessimisme, la colère, le doute, l’insécurité…

Nous obtenons ce que nous pensons, qu’on le veuille ou non. On attire ce qui est de même nature que nous. Le but étant d’aller dans une démarche d’accomplissement personnel.

Trois points essentiels pour ma part, savoir ce que l’on veut, croire que vous en êtes capable et avoir la certitude que cela va marcher.

♥-Mes clés au quotidien

J’ai commencé tout bêtement il y a longtemps sans savoir vraiment ce que cela représentait à orienter mes pensées vers des choses positives. L’essentiel est de s’en persuader et d’y croire réellement. Nos pensées ont tendance à vagabonder et si nous les orientons vers là où nous le souhaitons, elles nous suivent. Aujourd’hui je comprends mieux ces techniques et j’essaye d’adopter la positive attitude.

Une pensée déclenche une émotion alors je me focalise sur quelque chose de positif, ce que je veux réellement et comment je veux que ça arrive.

Cela peut paraître anodin mais une des choses que j’ai commencé à faire c’est de répertorier 3 choses positives qui me sont arrivées dans ma journée. Cela m’a beaucoup aidé, je les ait même écris sur un cahier. Vous avez déjà essayé de faire l’inverse ? 3 choses négatives… bah voila. C’est un peu la spirale du positif. D’ailleurs l’optimiste est en meilleure santé que le pessimiste.
♣Simplifier. Oui, simplifier les choses et ne pas se compliquer avec des questions inutiles, même si je suis de nature à vouloir comprendre le pourquoi du comment, à un moment donné nous n’avons pas toutes les réponses et il faut savoir se simplifier la vie et accepter que ça ne se passera pas toujours comme on le veut. Hors de question de se laisser emporter par tout ça maintenant.
♣Apprécier l’instant présent. On nous le répète sans cesse mais, savoir apprécier les petits instants du quotidien en pleine conscience ça change beaucoup de choses. Je mets mon cerveau sur pause et j’observe.
♣Faire de l’écologie personnelle, faire un ménage in/out, se débarrasser de tout ce qui est toxique dans votre environnement, dans vos relations, dans votre organisation. On récupère de l’espace vital dans notre esprit. « Thérapie par le vide », ça m’a fait bien rire quand je l’ai lu dans le livre « Ta deuxième vie commence quand tu comprendras que tu n’en as qu’une ».
Pensées négatives=attitudes négatives. Pensées positives=sourire, bonne estime de soi, hygiène de vie +++, réussite.
♣Lister ce que l’on ne veut plus. Associer une image à un instant de sérénité=>technique de l’ancrage positif.
♣Se laisser des instants de gratitudes=se féliciter, se faire des compliments, lister vos qualités.
♣Changer de dialogue intérieur.
♣Parler de ses émotions, les visualiser et dire ce que l’on à sur le cœur (mal à dire=crée des maladies).

On arrive à la fin de cet article et j’espère qu’il vous a plu. Voila mes quelques clés du quotidien qui vous donnerons peut-être envie de les tester et de trouver votre équilibre intérieur. N’hésitez pas à me partager les vôtres je les testerai avec plaisir 🙂

Je vous embrasse fort et n’hésitez pas à commenter ci-dessous et partager si l’article vous a plu

A bientôt !

Marinouchka

« On ne diminue pas le bonheur en le partageant » Bouddha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *