Nos croyances limitantes

Bien des croyances nous empêchent d’avancer. Ces croyances se manifestent en général soit quand nous sortons de notre zone de confort et que nous avons des changements dans notre vie soit elles viennent de ce que nous avons entendu ou appris.

Qu’est ce-qu’une croyance limitante ?

La croyance c’est le fait de croire en quelque chose car nous l’avons appris comme ça. Elle peut venir de la société, d’un schéma que nous avons vu se répéter, d’une éducation, de nos expériences et elle engendre chez nous une peur, une zone d’inconfort.

Sur la base des expériences passées, la croyance se forme. Si par exemple un petit garçon a vu son père s’acharner au travail et réussir, il va donc associer travail difficile = réussite.

On interprète le monde en fonction de ces croyances mais elles ne sont pas toutes utiles. Et si l’on voit quelque chose qui va à l’encontre de ces éléments, nous allons avoir de la résilience.

On peut se dire aussi « c’est plus dur pour une femme de réussir » ou « la vie d’artiste c’est compliqué », « en politique c’est que des cons » et ce sont des schémas que nous avons ancré. Voici le regard que l’on porte sur le monde.

La raison pour laquelle on choisit de croire en ces croyances c’est la protection et la sécurité.

Je trouve que cette vidéo trouvée sur Facebook montre bien comment agissent les croyances limitantes sur les insectes. C’est exactement pareil sur nous !

L’idée ce serait de voir chaque situation avec un nouvel œil. Et il s’agit de prouver que cette croyance n’est pas toujours vraie. Il y a une généralisation de ce qu’on a pu voir et il faut faire le tri entre les croyances utiles et limitantes.

Quelques indices pour repérer une croyance limitante :

Elle est généralement formulée comme une évidence ou une généralité.
Elle contient souvent “toujours”, “jamais”, “personne”, “tout le monde”,“chaque fois”, “Je suis trop” ou “Je ne suis pas assez”.
Réfléchissez aux situations bloquantes que vous vivez de façon récurrente et à ce que vous vous dites dans ces cas-là.

Il faudra essayer de se séparer de ces croyances, les identifier. J’ai toujours fait comme-ci, comme-ça… faire la liste des leçons que l’on vous a enseigné etc.

=>Ecrire et identifier que ce ne sont que des croyances. Il s’agit de l’interprétation de la réalité.

Ensuite cette croyance , me plait-elle ? Est-elle utile pour moi ? Agréable ?On peut alors travailler à déconstruire cette croyance de base. Revisiter toutes les raisons et preuves de cette croyance.

Il est possible d’éprouver de la résistance ; « si je pense ça, ce n’est pas par hasard »… car il est normal d’avoir des attachements à ces certitudes. C’est une pensée qui fait partie de ce que l’on a appris.

Exemple : Un artiste gagne mal sa vie. Qu’est ce qui fait que l’on pense comme ça. Est-ce utile ? Je ne suis pas obligé de garder cette croyance. La vie d’artiste me plait-elle ? Est-ce que je me donne les moyens nécessaires de gagner mieux ma vie etc.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. »


Bouddha

IN FINE

Nous pouvons nous créer d’autres croyances plus utiles. Qui vont nous forger sur d’autres possibilités. Se dire j’ai envie d’y croire, et en croyant que c’est possible nous mettons des actions en ce sens en place. Les preuves vont renforcer cette nouvelle croyance.

Nous avons donc le choix de confirmer une croyance limitante ou bien de changer notre vision des choses, de la vie.

Ce n’est pas parce-que l’on nous a appris les choses d’une telle manière, que les autres vous conseillent en vous disant que ce n’est pas sérieux que vous devez y croire.

« Si tu changes ta manière de penser, tu peux changer tes actions. Si tu changes tes actions, tu peux changer ta vie. Si tu peux essayer, tu peux réussir »

2 Commentaires sur “Nos croyances limitantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *