CRÉATIF ET ADEPTE DES TO DO-LISTES ? Le « Bullet Journal » (Bujo) est fait pour vous !

Nouveau concept, nouvelle tendance, l’agenda 100% personnalisable pour mieux organiser sa vie. STOP la procrastination ! Découvrons ce nouveau concept.

L’art du « Bullet Journal » ou plutôt l’art du « Boulot Journal »…

Prononcé « Boulette Journal », il a été inventé il y a quelques années par Ryder Caroll, designer New-Yorkais. Le « Bujo » pour les intimes (bullet journal) est un système d’organisation simple et personnalisable à l’infini.

Avant tout si tu n’as pas « l’âme des to do-listes », si tu n’aimes pas « t’organiser » et si tu n’es pas un minimum créatif… c’est perdu d’avance !

Le concept c’est quoi ?

« Intelligent », » flexible », » amusant », une communauté s’est créée autour de ce journal : Facebook, blogs, groupes, forums.

Ça parait simple au premier abord. On prend un carnet basique, des stylos, des feutres, une règle et puis on se lance !

Bon pas si simple effectivement car certaines étapes sont à respecter pour ne pas se retrouver totalement perdu, c’est censé nous aider à mieux s’organiser, à noter tout ce dont nous avons besoin.

Dans un premier temps création de la structure à sa manière. « Cette étape qui fait flipper quand ne sais pas par où commencer ». C’est un peu l’organisation moderne à l’ancienne.

 

L’incontournable – Etape 1

Le plus important, commencer par la première page qui sera l’index. Pas d’index, pas de carnet. C’est lui qui va  permettre de retrouver rapidement l’information contenue dans ton cahier.

« Donc vaut mieux prévenir que si notre carnet n’est pas numéroté, vas-y… vas perdre 30 minutes à numéroter page par page ».

Se trouver une légende – Etape 2

Ne pas se prendre la tête, copier ce qui existe déjà, l’améliorer. Bien identifier chacun des besoins et s’organiser un minimum dans sa tête… Si de base on est brouillon…bof… mais si tu es un minimum créatif ça peut aider.

CRÉATION CALENDRIER ANNUEL

Après l’index, création du calendrier annuel pour avoir une bonne vision globale des mois à venir.

Inscrire les jours fériés, les dates importantes. Possibilité aussi de photocopier le calendrier, le coller et y ajouter sa petite touche personnelle.

CRÉATION CALENDRIER HEBDOMADAIRE

Libre cours à son imagination, une page par jour, une semaine par double pages. Le tout c’est qu’il faut se l’approprier et intégrer sa propre signature.

C’est du sur-mesure et il y a l’embarras du choix.

Du plus simple au plus complexe, tu vas voir que c’est du « Boulot Jounal », parce-que oui c’est du boulot ….

 

Pour les plus créatifs, voici un exemple de design totalement ludique et vivant.

Et pour les dessinateurs pro, on peut se faire des rappels en dessins fous !

BOOSTER SA CREATIVITE ET SON ORGANISATION

Ce carnet peut rester très simple comme devenir une vraie oeuvre d’art. Ça permet quand même de centraliser toutes ses listes accrochées au frigo ou dans son sac. Il faut s’inspirer du principe de base et l’adapter à ses propres besoins.​

Si de base nous n’avons pas le temps de faire ses tâches quotidiennes, si l’on est surbooké, ça va être chronophage (inscrire les jours, inscrire les dates etc).

C’EST MOCHE QUAND TU SAIS PAS Y FAIRE

Tout ça c’est beau mais pour être honnête, c’est moche quand on sait pas y faire.

Il faut prévoir la mise en page, le nombre de pages, les thèmes, l’espace nécessaire pour le dessin…

Rien que d’en parler ça te donne mal à la tête hein ?

Autant dire que c’est une prise de tête si on est pas du genre à tout noter, tout planifier, tout écrire. C’est un mélange de journal intime et d’agenda où il y a toute ta life. C’est censé permettre de concilier vie professionnelle et vie personnelle.

J’AI TESTE

Alors au début on s’applique, puis on se rend compte que c’est difficile quand même ! Pas d’inspiration = blocage.

Pour deux pages j’ai mis une heure car quand ce n’est pas soigné, en réel c’est pas très beau et ça fait brouillon.

Clairement je suis restée bloquée à ça. Voilà, voilà…

C’est un peu paradoxal car de nos jours on a des agendas numériques, des To-do listes sur One Notes. Là, par exemple, on est dans le train, on oublie sa trousse, sa règle, c’est foutu, et ça devient monotone. Ce qui fait « le tout » c’est la couleur et les dessins. Puis si on rature, on doit tout refaire.

On est censé « gagner du temps » mais en fait ça prend surtout pas mal de temps. Non pas vouloir critiquer mais je pense que ça ne peut pas convenir à tout le monde. C’est plus un « effet de mode » qui a tout son charme mais quand on a une surcharge déjà au niveau du boulot, on a franchement pas le temps de dessiner et d’être créatif. C’est une perte de temps énorme si on ne sait pas y faire…

Pour les moins productifs, quitte à garder son bon vieil agenda en cuir…

Du « Bullet Journal » au « Boulot Journal », il n’y a qu’un pas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *